Tel : 06 86 54 45 16 echosduseptentrion@gmail.com
Sélectionner une page

La R.L.  LES PHILADELPHES ALBERT HERMAND N°147

52 Bis, Rue de la Station

59650 VILLENEUVE D’ASCQ

Au Sujet de la R.L. LES PHILADELPHES ALBERT HERMAND N°147

Historique de la R∴L∴ « Les Philadelphes Albert Hermand »

À l’Orient de Villeneuve-d’Ascq

Rédigé par les P∴ M∴ de la Loge selon les travaux des B∴A∴F∴ L. Leraillez et

  1. G. Macquet

On ne peut pas faire l’historique des Philadelphes  Albert  Hermand,  sans dire quelques mots sur le B∴A∴F∴

lbert Hermand et les Philadelphes n° 40.

La Loge Les Philadelphes A. Hermand 5935 puise son origine dans la pensée de l’époque, d’une succession d’évènements qu’il est nécessaire de rappeler.

La revue obédientielle EPISTOLAE, dans un premier numéro consacré à l’histoire de la R∴ L∴ le Centre des Amis, évoque la situation maçonnique   et   son   réveil   de   1910.   Ce   fut également celui du Rectifié, en sommeil depuis la période révolutionnaire de 1793.  Cette

parution précise aussi les circonstances qui amènent cette T∴R∴L∴ à quitter le Grand Orient et à constituer une nouvelle Obédience « La Grande Loge Indépendante et Régulière pour la France et les Colonies Françaises ».

La    Maçonnerie Anglaise, dite régulière, décida, afin de reprendre pied sur le continent, de reconnaître immédiatement la nouvelle   Obédience travaillant à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers, mais persista à interdire tout

contact avec les autres organismes maçonniques Français qui, depuis 1877, se refusaient à toute affirmation dogmatique et avaient supprimé toute obligation de croyance pour leurs Loges.

PENDANT 25 ANNEES LA SITUATION DEMEURA INCHANGEE.

En 1935, quelques FF∴ dont certains avaient été à l’origine des évènements de 1910, obtinrent à nouveau du Grand Orient l’autorisation qu’une Loge travaille au R.E.R. ce fut la R\L\Morinie à l’Orient du Touquet (le V M René Wibaux était le médecin chef du sanatorium de Camiers). Cette fonction fut à l’origine de ce que le B∴A∴F∴ Albert Hermand appellera « un premier contact »

Des exigences identiques à celles connues par les FF∴ du Centre des Amis obligèrent les FF∴ de la Loge Morinie à quitter leur obédience et à constituer le 24 octobre 1935 « La Grande Loge Ecossaise Rectifiée ». Dès sa création quatre autres Loges vont s’y affilier :

– Morinie n° 1 à l’Or∴ du Touquet   V∴M∴ Bonfani

– Les Philadelphes n° 2 à l’O∴ de Lille   V∴M∴ Albert Hermand

– Les Templiers à l’O∴ de Paris V∴M∴ Deveaux

– Les Amis Bienfaisants à l’Or∴ de Rouen V∴M∴

Crampon

L’Universalité   était   le grand   souci   de ces FF∴ et leur ambition définie par le R∴F∴ Camille Savoire : « Universalité d’une pensée que ne fige aucune hypothèse scientifique, aucun dogme métaphysique et qui puisse aller librement à toutes les vérités et dans tous les pays. Avoir son entrée dans les Obédiences les plus rigoureuses

afin que soit rétablie la liaison entre la France Maçonnique et les Maçons des autres puissances pour le bien futur de l’humanité »

Le B∴A∴F∴ Albert Hermand avec quelques FF∴ a consacré sa vie maçonnique à implanter et à développer le R.E.R., notamment en tant que Grand Prieur du Grand Prieuré de France créé en 1962.  Si l’homme était attachant avec son éternel mégot planté au coin des lèvres, et sa conduite automobile riche en émotions, il était un homme qui passionnait son auditoire avec son érudition et son charisme indéniable.  Il a également largement contribué à l’édification de l’Obédience dont il fut, avec ses fondateurs, l’un des piliers en assumant pendant de longues années la fonction de Secrétaire Fédéral.

Le 22 mai 1960 le B∴A∴F∴ Albert Hermand, en présence du T∴R∴G∴M∴ présenta un résumé des 25 ans passés, ci-dessous vous trouverez quelques paragraphes de son allocution car il serait trop long à écrire :

« 1935   nous   étions   quelques-uns, jeunes encore, Maçons   de   quelques   années   que   des amis profanes avaient amenés à la Maçonnerie.  La Lumière de son enseignement ne nous était pas encore parvenue, peut-être parce que nul ne nous l’avait fait entrevoir, sans doute aussi parce que nous n’allions pas la chercher.  Ce réveil, cette lumière subite, nous fûmes quelques uns à les devoir à notre

B∴A∴F∴ René Wibaux, nés d’entretiens à Camiers,

composés de 8 Maîtres Fondateurs.  La Loge Les Philadelphes travaillant au Rite Ecossais Rectifié, se voyait installée officiellement à Lambersart par notre B∴A∴F∴ René Wibaux »

A partir de cette époque le B∴A∴F∴ Albert Hermand fût de tous les combats, dans toutes les actions pour montrer la voie du Rectifié, malgré bien des vicissitudes. Les FF∴ du Nord lui doivent d’avoir eu la chance de trouver, grâce à lui, le R.E.R. sur notre chemin de cherchant. Car, outre les R∴L∴ de la région, et même au delà, qui travaillent au R.E.R., dont il fut directement ou indirectement l’initiateur, il nous a légué ses messages :

– Fidélité au symbolisme,

– Respect des anciens, devoirs de l’Ordre,

– Eloignement des conceptions de la M∴ moderne préoccupée de politique, modifiant les rituels et leur symbolisme,

– Pratique de la Tolérance, vertu propre de l’initié.

– Il faisait sienne la Quête de Spinoza

Pour développer ces messages dans une dimension des plus spirituelles il participait activement à la création de la R∴L∴ de recherche Sagesse en 1955 dont il fut le secrétaire, collaborant étroitement avec le V∴M∴ de la R∴L∴ le R.F. Pierre de Ribeaucourt

Ces messages sont depuis devenus les principes mêmes qui ont donné sa personnalité à notre Obédience et qui sont contenus dans son manifeste, lors de sa création en 1958.  À cet effet ci-dessous quelques dates pour bien comprendre le cheminement de notre Obédience :

– 1937 Réveil du R.E.R.

– Septembre 1937 Affiliation à la G∴L∴D∴F∴

– 1945 Reprise d’activité à la G∴L∴D∴F∴

–  8 novembre   1952   Affiliation à la G∴L∴N∴F∴

–   1958   Création   de   notre   Obédience 2

G∴L∴N∴F∴ Opéra.  Les Philadelphes prennent le n°40 et sa sœur Baudouin de Flandre le n° 41

– 1977 Nomination de notre B∴A∴F∴ Albert Hermand   Grand   Maître   Honoris   Causa   pour   son dévouement sans limite vis-à-vis de l’Obédience.

–  1978 Passage à l’Orient Éternel de notre B∴A∴F∴ Albert Hermand

– 1982 sous l’impulsion du T∴R∴G∴M∴ Roger Santelli le nom de notre Obédience devient GRANDE LOGE TRADITIONNELLE ET SYMBOLIQUE OPERA

En JUIN  1987 le V∴M∴ en exercice des Philadelphes n° 40, Guy Macquet, réunit le Comité Ecossais de la Loge afin d’organiser l’élection de son successeur. Lors de cette réunion tous les participants MESA se mirent d’accord sur un nom à proposer au vote de la Loge : Fernand Deconninck.

Lors de la Tenue du vote, des FF∴ présentèrent un autre candidat qui fut élu à une faible majorité, bon nombre de FF∴ étant absents pour cause de vacances et croyant la chose entendue. Ce fut la stupéfaction et cet incident fût ressenti par beaucoup comme une trahison.

Naturellement     cela     généra     une     scission irréversible   et   par   voie   de   conséquence   donna naissance à la R∴L∴ Les philadelphes Albert Hermand grâce à l’impulsion des B∴A∴F∴ Louis Leraillez, René Verplanken, et Guy Macquet. Cette Loge commença à fonctionner à la rentrée de septembre 1987.

Lors   du   Convent   de   janvier   1988, le   vote concernant cette Loge fut  positif unanimement,  à l’exception du représentant des Philadelphes n° 40 qui demanda au T∴R∴G∴M∴ Etienne Taddeï la radiation de  tous les FF∴ de la Loge Les Philadelphes  Albert Hermand, son insistance et son impolitesse envers le TRGM débouchèrent sur son exclusion du Convent.

La   Loge   Les   Philadelphes   A.   Hermand   fût consacrée en février 1988. À signaler que 98% des anciens Vénérables Maîtres de la Loge Les Philadelphes n° 40 avaient opté pour la nouvelle Loge.

A partir de cette date, la R∴L∴ Les Philadelphes Albert Hermand 5935 a retrouvé Force et Vigueur, naturellement comme dans toute Loge il y a toujours des litiges à régler, car la M∴ n’est pas un long fleuve tranquille. Nombreux de ses FF∴ sont passés à l’Orient éternel, la liste serait trop longue à énumérer, mais elle reste à jamais gravée dans nos cœurs.  Sans le dévouement de tous ces FF∴ jamais la R∴L∴ n’aurait pu offrir à :

1) LA G.L.T.S.O.

– Plusieurs Conseillers Fédéraux

– Un T∴R∴G∴M∴ adjoint

– Un T∴R∴G∴M∴

2) LA PROVINCE D’AUVERGNE

– Un R∴M∴P∴

– Plusieurs Officiers Prieuraux et Provinciaux

A la suite de divergence de vue dans la pratique de nos Rituels et sans doute d’ambitions personnelles insatisfaites, certains   Frères   quittèrent   la Loge, l’affaiblissant temporairement.

Grâce à la solidarité et la Fraternité de Loges amies et de leurs B∴A∴F∴ désapprouvant   ces comportements déplacés, la R∴L∴ Les Philadelphes SAGESSE – N° 50 – R.E.R. Atelier d’étude et de recherche

Rond-point des Acacias

59790 RONCHIN

Le 1er jeudi des mois impairs

Jeudi 16 janvier 2014

« Psychanalyse et Franc Maçonnerie, convergences et divergences »

par le F∴ Jean Luc MAXENCE de la R∴L∴ “La France” à l’Orient de Paris GLDF

jeudi 6 mars

« Palingénésie » (quête de la résurrection) :

la seconde quête du Graal

par le F∴ Gilles LEPAPE historien

de la R∴L∴ “Athanor” à l’Orient de Paris GLTSO

Jeudi 15 mai

Tenue blanche fermée

« Le Graal et la vierge Marie »

Par Michel CAZENAVE

Ancien producteur à France Culture

Président du Cercle de recherche et d’information C.G. JUNG

Propos de l’Orateur Jacques-Henri RICÔME V∴M∴

Comme tous les ans le temps se répète et nous sommes à un moment clef de l’année, celle de la Saint Jean d’Hiver qui, comme vous le savez, correspond au solstice du même nom, et donc aux heures les plus noires de nos jours. Chaque jour le soleil est un peu plus bas sur l’horizon. Nous avons la chance, sous nos latitudes, de ne pas le voir disparaître complètement et de ne pas connaître cette longue nuit arctique qui explique, entre autres, l’afflux de musulmans en Finlande quand elle correspond au mois de Ramadan

Mais comme dans nos tenues et comme le dit Philippe Geluk : « Il n’est jamais plus tard que minuit. » Ce que nous dit ce solstice c’est que la ténèbre va reculer devant la lumière, que la lumière va vaincre. La saint Jean d’Hiver nous annonce la renaissance du monde comme le Baptiste annonçait celui qui nous baptiserait d’esprit. Ce que ce solstice signifie c’est l’espoir, le bout du tunnel.

La térèbre s’en va, tout peut recommencer. Alors bien sûr c’est l’époque où les fêtes se multiplient. On se retrouve dans la joie, on partage des repas, tout comme à l’issue de cette lecture nous partagerons ce que chacun a bien voulu offrir à ses frères, nous partagerons ce que l’on peut appeler

Symboliquement le pain et le vin. Ce n’est sans doute pas sans vous rappeler quelque chose.

Étymologiquement, nous avons là l’origine du mot compagnon, et dans le mot compagnon il y a con, ce n’est pas un gros mot, ça veut dire avec, même si le compagnon n’est pas très futé, et il y a pagnon, c’est-à-dire le pain.  Pourquoi pagnon ? Sans doute parce que ça passe mieux que quignon. Conquignon, ce n’est pas terrible. Concrouton c’est encore pire. Bref, le compagnon c’est celui avec qui l’on partage le pain, nous dirons le repas, plus simplement. Et il y a dans ce partage une vraie valeur symbolique, celle du cœur et de la générosité.

Parlant de repas, je voudrais évoquer un geste que le cinéma et une récente lecture m’ont remis en mémoire. Celui d’Oliver Twist dans le célèbre roman de Dickens, au moment où dans son orphelinat dépotoir la faim lui fait lever l’écuelle où on lui avait servi une chiche portion d’un infect gruau en demandant, avec sa voix d’enfant de neuf ans : « J’en voudrais encore un petit peu, s’il vous plait Monsieur. »

A   son   bourreau   Madame   de   Pompadour demandait : « Encore un instant Monsieur le bourreau. » Encore un peu… de ceci de cela, de vie, d’amour, de moyens, physiques ou pécuniers. Il est long le catalogue de nos manques.

Alors, en cette période de nouvel espoir et de fêtes, je voudrais dire à nos Frères : Allez, profitez de ces agapes et de ces fêtes, n’en ayez nulle gêne, le travail vous les a méritées.

Mais n’oubliez pas Oliver Twist.

J’ai dit V ∴ M ∴

 

Albert Hermand a pu continuer à travailler sereinement et retrouver toute sa force et vigueur ; Aujourd’hui cette Loge a 5 Apprentis sur les colonnes (l’avenir est devant nous). Nous ne pouvons que remercier à nouveau le V∴M∴ de l’époque G. Vaiva qui a su maîtriser la situation en se maintenant dans sa charge.

La Loge Les Philadelphes Albert Hermand 5935 est la preuve vivante de notre symbole ADHUC STAT

Ce   texte    a   été   soumis    au   contrôle    du T∴R∴P∴G∴M∴   Guy Macquet, afin qu’il le rectifie si besoin était et qu’il nous autorise à le diffuser dans Echos du Septentrion. Nous lui demandons également qu’il termine ce travail par une conclusion.

CONCLUSION

La rétrospective de la vie de la Respectable Loges les Philadelphes A.H. est représentative de la vie maçonnique, faite de périodes de calme serein, d’agitation forcenée, de construction enthousiaste et de sabordage destructeur.

Cela montre combien la Maçonnerie reste une société humaine où les Egos ont du mal à être contrôlés, ou les concepts personnels récoltés au hasard des rencontres dominent les vertus dont nous avons promis de donner l’exemple.

Il est souvent dommage de voir des détenteurs de vérité devenir de véritables terroristes intellectuels, n’ayant pas laissé leurs métaux à la porte du Temple mais seulement leur humilité et la considération pour les autres Frères.

Mais l’histoire montre que les vrais Maçons poursuivent leur chemin initiatique et que le bon sens et l’Amour du Bien et de l’Autre reprennent le dessus et réinstallent le bonheur du Vivre Ensembles.

Que cette histoire maçonnique serve d’exemple pour chacun dans sa Loge en étant soit un message de réconfort pour tous ceux qui traversent un moment difficile, soit une prise de conscience d’en profiter pleinement pour tous ceux qui y vivent le vrai Bonheur.

Guy Macquet

TRGM

 

 

 

 

Dernières nouvelles

amet nisl tempus convallis quis ac lectus. Curabitur non nulla sit amet nisl tempus convallis quis ac lectus. Pellentesque in ipsum id orci porta dapibus. Cras ultricies ligula sed magna dictum porta. Curabitur arcu erat, accumsan id imperdiet et, porttitor at sem.

Les  différents travaux

amet nisl tempus convallis quis ac lectus. Curabitur non nulla sit amet nisl tempus convallis quis ac lectus. Pellentesque in ipsum id orci porta dapibus. Cras ultricies ligula sed magna dictum porta. Curabitur arcu erat, accumsan id imperdiet et, porttitor at sem.

les Prochaines tenues

met nisl tempus convallis quis ac lectus. Curabitur non nulla sit amet nisl tempus convallis quis ac lectus. Pellentesque in ipsum id orci porta dapibus. Cras ultricies ligula sed magna dictum porta. Curabitur arcu erat, accumsan id imperdiet et, porttitor at sem.

Informations

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Quisque placerat sapien condimentum imperdiet cursus. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Quisque placerat sapien condimentum imperdiet cursus.

Contactez Nous